RF-MARKET BLOG

5 raisons d’avoir un récepteur sdr dans sa station.
Par septembre 15, 2019 0 Commentaire

5 raisons d’avoir un récepteur sdr dans sa station.

 Introduction :

Vous n’avez pas encore franchi le pas d’avoir un récepteur SDR ou récepteur radio logicielle ?
Votre récepteur analogique trône toujours dans votre laboratoire ou station, laissez-moi vous convaincre d’acheter l’avenir des récepteurs radio.
Voici 5 raisons d’investir dans un récepteur SDR pour vos projets que vous soyez radioamateur, écouteur, hacker éthique, geek ou chercheur.

1.   Une vision spectrale de l’activité radio.


En effet la grande force d’un récepteur radio logicielle est de pouvoir montrer, observer l’activité radio sur un large spectre. Selon la bande passante du récepteur il est possible de visualiser 1 MHz voir plus de 10 MHz de bande passante. Par exemple avec le célèbre récepteur RTL-SDR vous pouvez observer le spectre radio sur 2.4 MHz de façon stable. En un seul coup d’œil vous pouvez détecter une activité sur la bande de 2m radioamateur entre 144 et 146 MHz, magique non ? Si vous voulez faire la même chose avec votre récepteur analogique il est faut parcourir rapidement la portion de bande de fréquence que vous voulez découvrir, avec le bon pas de recherche et la délimitation de la bande. Ce fonctionnement est limité, car le temps de recherche doit être très rapide pour ne pas manquer les courts signaux et avoir un pas de recherche faible pour ne pas louper un signal entre deux fréquences.

 vue spectrale sdrsource http://www.g4dcv.co.uk


De plus en plus de logiciels qui exploitent ces récepteurs SDR apportent des fonctionnalités intéressantes sur l’activité spectrale comme la possibilité:

- De nommer directement sur le spectre des informations sur le type d’écoute.
D’afficher en temps réel les stations radioamateurs issues depuis un dxcluster sur le spectre radio.
- De coloriser le spectre et de définir une palette de couleurs selon le niveau du signal reçu, qui s’avère très utile pour détecter de faibles signaux.
Les possibilités sont infinies et les développeurs proposent régulièrement des améliorations pour apporter des atouts ergonomiques et pratiques pour les utilisateurs les plus exigeants.

2. Un récepteur multi modes multi bandes pour quelques euros.


Les premiers récepteurs sont sortis il y a 5-6 ans avec un coût d’acquisition assez élevé et une bande passante faible.  Les premières technologies étaient basées sur l’assemblage de cartes électroniques et de carte son de haute qualité. Puis il y a eu l’arrivée du Funcube , une clé USB avec un récepteur intégré qui a permis de révolutionner l’écoute des fréquences hertziennes. Accessible au niveau prix il a permis à beaucoup de radioamateurs, écouteurs et chercheurs de faire leurs premières expérimentations avec par exemple le logiciel HDSDR.

 HDSDR rf-market

Source ok1cdj.com

Une seconde révolution dans le monde des récepteurs a fait l’effet d’un tsunami dans les stations et laboratoires. Le fameux RTL-SDR qui a permis d’utiliser une clé USB à l’origine prévue pour la réception de la TV numérique. Des développeurs ont mis au point un driver spécial nommé Zadig qui permet de piloter cette clé USB et de l’interfacer avec de nombreux logiciels de réception SDR tels que Sdr Console, Sdr sharp, HDSDR, Gnu Radio ou GQRX sous Linux.

Je vous conseille le fabuleux site Internet www.rtl-sdr.com qui centralise tous les projets et articles autour des chispets RTL. La popularité et l’engouement pour cette clé USB a fait chuter les prix, avec aujourd’hui la possibilité de débuter dans la radio logicielle pour moins de 30 euros. Cet investissement vous permettra d’avoir un récepteur multi modes AM, FM, SSB, CW et d’écouter des fréquences comprises entre 25mhz et 1.7 GHZ.

Si vous vous souvenez des prix pour un récepteur analogique avec les mêmes possibilités de réception il fallait débourser plusieurs centaines d’euros il a une dizaine d’années. Avec ce récepteur a vous les expérimentations dans plusieurs domaines tels que la radio astronomie, le décodage de signaux numériques, la réception de satellite défilant, mais aussi da la station spatiale ISS ou le nouveau satellite géostationnaire radioamateur QO-100.

Les usages sont vastes et ne cessent d’évoluer avec des sdr de plus en plus performants couplés à des développements logiciels dignes de grands projets industriels .

Actuellement les expérimentations à la mode :

  • ·      Réception de la nouvelle radio numérique DAB+
  • ·      Réception 10ghz du satellite géostationnaire QO-100
  • ·      Décodage des signaux numériques par les hackers éthiques
  • ·      Détection de météorites et la radio astronomie
  • ·      Mise en place de récepteurs disponibles sur Internet (Websdr)
  • ·      Analyseur de spectre portable 

3. Une évolution logicielle permanente


Vous l’avez compris sans logiciel votre futur récepteur n’est rien. Il existe aujourd’hui plus d’une vingtaine de logiciels spécialisés dans le pilotage de récepteur sdr avec des logiciels liés à une technologie ou multi technologies. Une liste non exhaustive existe et disponible ici (https://wiki.radioreference.com/index.php/SDR_Software_Applications)
Vous trouverez plein de vidéos sur Youtube pour vous aider et vous guider dans le choix d’un logiciel par rapport à un autre,  il est difficile de vous dire quel logiciel est le mieux, car tout dépend de votre besoin. Le plus simple pour ne pas perdre trop de temps dans le test des différents logiciels et de vous rapprocher vers des blogs, des forums dans votre thématique.
Je peux vous donner une liste des logiciels que j’utilise en fonctions de mes besoins et projets :
Réception DAB+: welle.io, QIRX
DX FM : SDR Sharp couplé avec virtual audio cable, RDSspy et Fmlist pour la base de données
Monitoring propagation : Cwskimmer et reversebeacon
Scanner VHF/UHF : sdrsharp et le plug-in de scanning, SDRUNO.
Décodage DMR/DSTAR : sdrsharp et DSD+

Les logiciels où les développements sont le plus actifs sont SDRConsole, SDRUno et SDRSharp et en plus ils sont tous gratuits.  À chaque mise à jour en plus de la correction de bugs il y a des nouvelles fonctionnalités d’ajoutées. Dernièrement j’ai découvert les fonctionnalités suivantes qui à mon goût apportent un plus indéniable.

Mon TOP 3 des fonctionnalités innovantes :

1.     Affichage des spots issus des dx cluster sur le spectre
Il est possible de visualiser le spectre les stations envoyées par le Dxcluster. Cette fonctionnalité est très utile pour surveiller visuellement l’activité d’un Dx  ou de voir l’activité des bandes 10m et 6m qui peuvent être relativement calme en cette période de cycle solaire bas.

Dx spot sdr rf-market

source http://ham-radio-apps.com 

2.     Mode diversity en réception sur les sdr avec deux récepteurs physiques intégrés.
Pour ceux qui découvrent le diversity c’est une fonctionnalité ultra intéressante pour le dxer aussi bien en HF qu’en VHF/UHF. Cette fonctionnalité permet de mixer les signaux issus des deux récepteurs, vous pouvez faire varier la phase sur les signaux reçus. Ce qui vous permet d’additionner les deux signaux, les déphaser légèrement pour favoriser une direction, voir rendre votre écoute bidirectionnelle, ou même atténuer considérablement un signal sur une même fréquence pour en favoriser un autre. L’autre étape serait de pouvoir ajouter un potentiomètre câblé en USB pour rapidement favoriser ou atténuer un signal. Je suis certain que les radioamateurs adeptes des concours radios trouveront cette fonctionnalité intéressante, les écouteurs adeptes du DXFM ou DXDAB pour atténuer les émissions locales et favoriser les stations DX, le radio écouteur adepte de la réception de stations de radiodiffusion pour supprimer un parasite local …

sdruno diversity mode rf-market

Vidéo de suppression d’un parasite avec un sdr rsp2 duo :

3. Synchronisation automatique pour sdr sans synchronisation GPS pour la réception du satellite QO-100
Si vous avez commencé à expérimenter la réception du satellite QO-100 avec une tête satellite LNB du commerce, vous avez certainement observé une dérive en fréquence. Selon la température présente dans le boîtier de la tête LNB le signal bouge en fréquence. Pour palier à ce léger problème il y a deux possibilités soit intervenir dans la tête LNB et ajouté un oscillateur local de meilleure qualité et piloter avec un récepteur GPS externe, soit utiliser le logiciel SDRConsole qui intègre maintenant la fonctionnalité de se caler automatiquement en fréquence. Pour cela le logiciel utilise une référence en fréquence qui est envoyée par le satellite. De la télémétrie est envoyée par le satellite, les informations envoyées permettent d’avoir une sorte de bulletin de santé des équipements embarqués. Ce signal est émis sur une fréquence fixe et stable ce qui permet au logiciel d’avoir une référence fiable et de se recaler automatiquement.
Fini les signaux qui bougent en fréquence. Je vous conseille l’excellent article de F5UII sur l’utilisation de SDR console pour la réception du QO-100.

https://www.f5uii.net/reception-satellite-qatar-oscar-100-phase-4a-eshail-2-sdr-console-sdr-radio-software/5/

sdr console qo-100 rfmarket

source F5UII.net


4 Taille et discrétion :



La miniaturisation n’a pas épargné le monde des récepteurs radio, souvenez-vous vous avez peut-être encore un récepteur analogique sur votre bureau, dans votre station. Pour certains récepteurs HF il faut bien vos deux mains et vos deux bras pour le déplacer, regardez aujourd’hui avec un récepteur sdr qui tient dans la paume de votre main ce que vous pouvez faire. Certainement la même chose voir plus et mieux. Si comme moi vous aimez voyager, vous aimez aussi prendre votre récepteur préféré pour découvrir de nouvelles fréquences à écouter. Vous avez sûrement été confronté à déclarer votre matériel lors de passage en douane dans les aéroports, vous vous êtes sûrement posé la question de savoir où vous alliez mettre votre récepteur, dans votre bagage à main ou en soute ? Avec cette nouvelle technologie,  ces questions ne se posent pratiquement plus. De la forme d’une clé USB , votre récepteur SDR peut se faire oublier facilement voir être confondue avec une clé USB wifi. Sa taille vous permet de redécouvrir les joies du portable sans pour autant emmener toute votre station d’écoute pour découvrir ce nouveau spectre entre 0 et 2 GHz qui vous tend l’oreille.
Lors de mes voyages et déplacements, j’ai souvent été confronté aux passages en douane avec des questions sur le matériel radio que j’emmenai avec moi. Avec ces nouveaux récepteurs, je n’ai plus de questions ou besoin de me justifier, car ils se fondent parfaitement dans le matériel informatique prévu pour mon déplacement
Il se pose quand même la question de l’antenne qui en fonction du spectre radio que vous voulez explorer peut prendre un peu de place ;)
Pour vous aider à faire le choix, voici un mémo pour ne pas se trouver au dépourvu.
Entre 0 et 50 MHz vous pouvez utiliser un simple fil avec un balun 1/9 ou une antenne active mini whip, votre récepteur SDR et un notebook voir même votre téléphone Android avec un câble OTA.
Pour les VHF et UHF vous pouvez utiliser soit une antenne bi bande normalement prévue pour les talkies-walkies soit vous confectionner votre propre antenne de type yagi ou quad.
Pour faire de l’écoute sur les bandes SHF vous pouvez utiliser des antennes log périodique utiliser habituellement pour les modems 4G/LTE, elles couvrent une large bande de fréquences pour un rapport qualité prix intéressant.
La construction sur votre lieu d’écoute et un bon moyen de gagner de la place dans vos bagages. En plus avec l’impression 3D on peut imaginer plein de supports et gabarits pour réaliser son antenne. Les antennes sur PCB apportent aussi une approche intéressante, car elles peuvent être multi bandes, directive, de différentes polarisations. 


5 De la réception à l’émission :

Dernier chapitre de cet article pour finir de vous convaincre à investir quelques euros dans cette technologie. L’engouement et le développement open source  des SDR a permis de voir fleurir des émetteurs/récepteurs complets de 150 euros à plusieurs milliers d’euros. Outre les modes traditionnels habituels avec votre émetteur/récepteur avec les SDR vous pouvez avoir des bandes passantes d’émissions importantes, générer directement des trames numériques, pouvoir émettre de la télévision numériquement, et bien d’autres. Tout ce passe au niveau du développement du logiciel qui pilote votre SDR.
Actuellement beaucoup d’oms montent leurs stations pour communiquer sur le satellite QO-100 avec comme base un émetteur/récepteur SDR et une chaîne d’amplification nécessaire pour faire ses premiers QSO. Je vous conseille d’aller voir sur le réseau social Twitter pour trouver de belles descriptions pour vous aider à franchir le pas.

réception qo-100 hamradio rfmarket

twitter qo-100

 amplifier qo-100 rfmarket 

Conclusion :


J’espère que cet article a fini de vous convaincre de débuter dans le monde des SDR , même si cette technologie est déjà présente dans les équipements et shack radio la technologie ne fait que d’évoluer de jour en jour.  Chaque personne intéressée par l’écouter des radios fréquences trouvera dans cette technologie une infinité de possibilités, si vous avez l’âme d’un développeur logiciel vous pourrait apporter beaucoup à la communauté, car souvent le développement des idées et projets est limité par le nombre de développeurs logiciels.

X

WELCOME TO OUR WONDERFUL WORLD

Did you know that we ship to over 24 different countries

Login with Facebook
X

WELCOME TO OUR WONDERFUL WORLD

Did you know that we ship to over 24 different countries

Register with Facebook
X

WELCOME TO OUR WONDERFUL WORLD

Did you know that we ship to over 24 different countries

Please enter the email address you used to register. You will receive a temporary link to reset your password.